Loto quebec revenu annuel


Lan dernier, la rémunération totale de la PDG de Loto-Québec sest élevée à 413 105, dont 59 110 en bonis de performance et un salaire de 353 995.
La SAQ en bref, revenus : 3,2 milliards, profits nets : 1,1 milliard.
Loto-Québec ne sattend pas à avoir autant de chance que lan dernier avec les gros lots.
Dans son rapport annuel, la SAQ soutient que ses profits ont augmenté de 28 millions lors de lexercice terminé le 31 mars dernier.26 gros lots, «on a eu lan dernier 26 gros lots alors que dans une année casino partouche fr normale, on peut en avoir en moyenne 16 a indiqué la PDG de la société dÉtat, Lynne Roiter.Or, le 27 février dernier, le gouvernement du Québec a révisé son salaire à 414 620, en hausse.La PDG de Loto-Québec avait déjà vu son salaire bondir de 7 le 1er avril dernier, à 376 930.Depuis deux ans, la société dÉtat a retiré 1000 appareils de son réseau dALV répartis un peu partout au Québec.Au cours des deux dernières années, Loto-Québec avait réussi à écouler tout près de 500 000 billets lors de chaque édition de la loterie Ultime.En novembre dernier, la SAQ a décrété de nouvelles hausses de prix enquête exclusive états-unis enquête sur les multimillionnaires du loto 2017 applicables sur plus de 1650 produits dans son réseau.Ensemble, les deux sociétés dÉtat ont dégagé des profits totalisant 2,4 milliards.




Achat moyen en succursale : 47,83, nombre de succursales : 407, nombre de membres de la carte Inspire : 2,2 millions Nombre demployés : 6684.Les jeux en ligne sont de plus en plus populaires.À lui seul, le Lotto Max a généré 66 millions de plus au cours des trois premiers trimestres de lan dernier.Par exemple, en octobre dernier, la cagnotte du Lotto Max a atteint les 116 millions, soit la plus grosse somme jamais offerte dans lhistoire de Loto-Québec.De passage à Québec jeudi pour létude de ses crédits à lAssemblée nationale, la haute direction de Loto-Québec a précisé que le dernier exercice financier avait été exceptionnel en ce qui concerne les revenus générés par le secteur des loteries.Le salaire annuel de base de la présidente et cheffe de la direction de Loto-Québec, Lynne Roiter, a bondi de 17 en moins dun an pour atteindre 414 620.Loto-Québec a également prévu de ne pas offrir cette année la loterie Ultime, dont chaque billet se vend 100.Dans son rapport annuel déposé à lAssemblée nationale, Loto-Québec a fait état dun bénéfice net de 1,3 milliard (133,6 M) lan dernier sur des revenus de 3,77 milliards.Avant dêtre nommée PDG de Loto-Québec le, Mme Roiter occupait un poste de vice-présidente de la société dÉtat depuis 1996.

La PDG de Loto-Québec aura également droit à une imposante prime de départ si elle quitte la société dÉtat à la fin de son mandat le Selon le décret ministériel du 27 février dernier confirmant son nouveau mandat de deux ans, Lynne Roiter pourra toucher.
Les revenus provenant de ce secteur atteignent 118 millions, en hausse de 37,5 en.
Loto-Québec précise que le nombre dALV est ainsi passé de 11 063 à 9846 dans le réseau des bars et des restaurants au Québec.


Sitemap