Winamax poker tour 2017 dublin





" Si mon job est de loto electrical safety vous décrire les gagnants qui font l'actualité du poker semaine après semaine, je crains que je ne serai pas en mesure de faire mon boulot correctement ce soir.
Le seul dublinois de l'étape a été victime d'un vrai sale coup infligé par Sonny Franco dans une rencontre à l'issue rocambolesque.
Austria, concord Masters, Vienna Simmering, taiwan, aJPC Asian Circuit - Taiwan, Taipei City, romania.Et encore ce n'est rien comparée à la seconde rencontre : un full contre full qui lui coûte son tapis.Retiré des tables live comme online - " je ne joue plus que les sessions du dimanche nous a-t-il dit, Adrien Decramer a chèrement vendue sa peau, n'hésitant pas à se frotter à de nombreuses reprises à son voisin de gauche Sonny Franco.La résistance qu'il lui a offerte n'en est que plus belle, et renforce d'autant cette incontestable victoire.La river est le 4 et cette fois Sonny checke.Je n'emploie pas ces adjectifs à la légère.Je me suis dit : ' pourquoi pas, ça peut être sympa de passer une semaine détente sans jouer au poker.Un coup de chapeau particulier doit être tiré à la centaine de croupiers venus de toute l'Europe et qui ont illuminé l'ensemble des épreuves de leur compétence, patience, et bonne humeur, le tout sans ménager leur peine ni compter les heures.L'irlandais était pourtant ultra-favori lorsque les tapis des deux joueurs sont partis au flop mais son brelan de quatre s'est vu crucifié par la paire de Dix de Sonny qui a trouvé un de ses deux outs pour faire full sur une river miraculeuse.Sa démonstration de force de bout en bout du tournoi, pour sa toute première apparition sur un WPO - lui qui ne devait venir que pour le foot-golf, lui permet d'ajouter une nouvelle ligne de choix à son palmarès et 67 000 à sa bankroll.et chambrage avec les autres Provençaux assis au bord de la table, Antonin s'est tourné vers nous, l'air content, pour nous lancer, avec son inimitable accent rocailleux, ".Car entre Antonin Teisseire et Otto Richard, vainqueurs respectifs des éditions 2016 et 2017 de notre escapade annuelle à Dublin, les points communs sont probablement plus nombreux qu'il n'y paraît." Le niveau était hyper relevé en table finale, avec quatre très bons reg' étrangers, et aussi de très bons joueurs français, c'était franchement pas évident.
Le Main Event s'est déroulé du 19 au 23 septembre 2018 avec trois «Days 1».
Michael O'Sullivan a entamé cette table finale en position de short stack et n'aura pas vraiment eu l'occasion de porter haut les couleurs locales du drapeau irlandais.




Au programme, les ingrédients incontournables dun tournoi réussi à la sauce Winamax : de la bonne bière, lobby poker online du beau poker 6-max avec un Main Event à 550 (et 1 191 inscriptions!Je connais Otto Richard depuis plus de dix ans, je l'ai croisé dans nombre de tournois un peu partout dans le monde, et l'ai cotoyé en privé à plusieurs occasions, mais je ne prétendrai pas pouvoir résoudre le mystère Otto Richard en un seul article.Thomas Gimie, arbitre en chef du Winamax Poker Open, qui était comme nous à quelques heures de la fin d'une ultime journée de boulot de plus de douze heures.Il a d'ailleurs immédiatement semblé prendre l'ascendant sur son adversaire en grignotant son stack et accroissant son avance.C'est check chez Sonny, et Otto mise une blinde, soit 500 000.La main-clé de ce tournoi commence par un limp d'Otto Richard depuis le bouton, comme il l'a souvent fait durant ce heads-up.Au lendemain de la belle victoire d'Otto Richard sur le Main Event, j'ai eu l'occasion de passer une soirée bonus au City West.Bon, il n'est pas certain qu'on se rappelle tout (c'est la faute à la Guinness mais heureusement, les équipes de Winamax TV étaient là pour saisir la dernière journée de cette édition 2017, marquée par le sacre humbre d'Otto Richard.Après les deux irlandais, c'est au tour du néerlandais de nous quitter prématurément.Il ne faisait décidément pas bon être étranger en ce début de table finale.Après la sortie d'O'Sullivan, Jason Tompkins était le dernier représentant irlandais d'une épreuve ayant sacré par deux fois des joueurs du cru.Bilan du Day 1B : le bureau des légendes Bruel 2 - Wameurs 0 Artistes pintes Un field à quatre chiffres Lost in Translation Gaël Illan : tu peux pas l'test #MIKenshort Patrick Bruel : simply the Boss Bilan du Day 1A : vous nous." Franchement, je me suis régalé, conclut-il.Cette dizaine de joueurs, la plupart que je ne connaissais pas, m'ont raconté leur semaine à grands renfort de pintes et d'anecdotes hautes en couleurs, de récits de paris débiles, de rencontres improbables.En plus, il y avait tous les potes dans le rail dont Arthur, le fils d'Antonin.
Sauf qu'Otto dévoile A 5 pour le jeu max de chez max.
Bilan du Day 2 : vous êtes pressés, ou quoi?




Sitemap